REX Industrie – ASPEN Notre-Dame-de-Bondeville - Neutrali
22/7/2021
CEE

Pourquoi Aspen Notre-Dame-de-Bondeville a eu recours aux certificats d’économie d’énergie ? 


Depuis 2016, Neutrali accompagne le site normand du groupe Aspen, fournisseur de produits pharmaceutiques de marques et de génériques, de produits nutritionnels et de soins destinés aux enfants. Dans cet article, découvrez un retour d’expérience terrain sur l’utilisation des certificats d’économie d’énergie. 

Une démarche qui a débouché sur une certification
ISO 50 001

Le groupe Aspen possède 18 sites de fabrication de produits pharmaceutiques sur 6 continents. Le site de Notre-Dame-de-Bondeville – près de Rouen – est spécialisé dans la fabrication de seringues pré-remplies de produit médical et emploie près de 700 salariés et sous-traitants.

Depuis plusieurs années, le site Aspen de Notre-Dame-de-Bondeville a souhaité s’engager dans une démarche de performance énergétique, pour rationaliser sa consommation d’énergie et réduire son impact environnemental. Avec l’appui de Neutrali, spécialiste de l’efficacité énergétique industrielle, le site a instauré une culture d’amélioration continue de la performance énergétique qui a notamment débouché sur une certification ISO 50001 en mai 2017. Mais pas seulement.

Un projet qui s’appuie notamment sur le dispositif des certificats d’économie d’énergie

C’est au travers du partenariat avec Neutrali qu’Aspen a découvert le dispositif des CEE. Après une étude initiale sur la récupération de chaleur conforme au cahier de charge des ADEME, plusieurs scénarios ont été finalement dressés. Au total, de nombreux travaux ont été mis en place, toujours associés à un financement CEE : installation de matelas isolants, d’un variateur de vitesse ou encore d’un brûleur micro-modulant par exemple.

L’étude a elle débouché sur deux projets de récupération de chaleur sur air comprimé et sur groupe froid sont également en cours. « Je pense que le dispositif est connu par les industriels, mais n’est pas forcément maîtrisé », rapporte Philippe Drieu, expert-animateur senior énergie sur le site Aspen Notre-Dame-de-Bondeville. « Poser un diagnostic initial, comprendre les différentes fiches d’opérations standardisées applicables et leur éligibilité demande une certaine technique. La constitution administrative des dossiers est également un frein, cela demande à la fois du temps et une connaissance que nous n’avons pas toujours, d’où la nécessité de se faire accompagner par un conseil extérieur »

Le CEE est en effet un dispositif très encadré : seules certaines opérations d’efficacité énergétique, validées par l’Etat, donnent droit à un financement. La typologie des travaux applicables dépend du secteur d’activité et de la configuration du site.

Le dispositif des CEE a permis d’instaurer une culture de l’efficacité énergétique au sein de l’entreprise

La particularité d’un site comme celui d’Aspen est que son potentiel d’économies d’énergie se situe surtout au niveau des utilités (air comprimé, vapeur, gaz par exemple) et moins au niveau des process industriels eux-mêmes. Aspen a eu le bon réflexe : celui de chercher d’abord à réduire au maximum les consommations énergétiques, avant de réfléchir à des opérations de récupération de chaleur sur la consommation restante. C’est le meilleur moyen de réduire au maximum la consommation d’énergie.

Pour un site industriel, le dispositif CEE est un outil essentiel pour engager sa direction dans un projet de réduction des consommations énergétiques. Il permet en effet de réduire le TRI sur des projets qui, sans cela, n’auraient peut-être jamais vu le jour. La prime obtenue dépend bien sûr des travaux envisagés, mais également du prix de valorisation des CEE. Le marché, actuellement en tendance haussière, a déjà connu des fluctuations importantes. D’où l’intérêt de contractualiser avec un spécialiste les montants CEE obtenus en fin de travaux, et ainsi offrir une visibilité maximale et surtout une garantie aux responsables du site industriel. Ce fut le cas pour Aspen Notre-Dame-de-Bondeville.

L’objectif final de l’accompagnement n’est pas qu’un financement ponctuel : il est surtout d’instaurer une culture de l’efficacité énergétique au sein de l’entreprise, afin que chaque projet de rénovation soit qualifié et financé au mieux. Le site normand d’Aspen, qui s’est déjà agrandi pour développer la production d’anesthésiques, intègrera cette dimension énergétique dans ses futures évolutions.

Neutrali souhaite remercier le groupe Aspen pour sa collaboration et sa confiance.


#CEE #Industrie #Energie

Nos dernières publications

#réglementation #cee

Qu’est ce que le 38ème arrêté des opérations standardisées ?

Focus sur le 38e arrêté qui recense les fiches d’opérations standardisées pour la 5e période du dispositif des CEE
Lire
#Energie #Performance #Industrie #CEE

Le comptage énergétique

PPE par le gouvernement fin novembre 2018 précise la stratégie de pilotage de la transition énergétique à l’horizon 2030
Lire
#ETS #Carbone #CEE

Sites ETS et CEE

Les sites soumis au PNAQ (Plan National d’Allocation des Quotas carbone) dits ETS peuvent désormais bénéficier de CEE.
Lire