Gestion technique du bâtiment ou GTB


La GTB, ou Gestion Technique du Bâtiment, désigne le système informatique d’aide à la gestion des équipements techniques d’un bâtiment. Ces systèmes permettent une observation quotidienne et complète du bâtiment afin de réaliser des économies d’énergie substantielles. Issue de la domotique, la GTB est un outil efficace pour gérer efficacement votre ou vos bâtiments

Gestion Technique du Bâtiment ou GTB : objectifs

Les systèmes de Gestion Technique du Bâtiment (GTB) supervisent et contrôlent les services d’un bâtiment comme le chauffage du bâtiment, la ventilation à l’intérieur du bâtiment et le conditionnement d’air, et s'assurent surtout qu’ils fonctionnent de manière efficace et économique. En effet, le pilotage efficace de la gestion des énergies au sein d’un bâtiment à l’aide d’une GTB permet de réduire la consommation d’énergie et ajoutent à l’amélioration de la performance énergétique du bâtiment et de ses installations. Concrètement, la GTB correspond à un système informatique qui supervise l’ensemble des équipements qui y sont installés. De cette manière, il est possible de réduire les consommations énergétiques, de réduire les pics de consommation et de déplacer la consommation énergétique vers les heures creuses (quand le contrat avec le fournisseur d’énergie le permet) 

La GTB offre également d’autres avantages comme le confort des occupants ou encore l’optimisation de la maintenance préventive en identifiant des installations dysfonctionnelles. En effet, les données recueillies dans le cadre d’une mise en place d’une GTB sont diverses et vont au-delà du comptage énergétique. Il peut s’agir de données en provenance d’une ou des alarmes qui peuvent ainsi vous informer d’une panne, d’un arrêt anormal ou encore d’une mesure dépassant un seuil défini. Il peut s’agir de données relatives à l’état des équipements comme leur fonctionnement, leur position ou encore le retour de commande. Et bien entendu des mesures comme la température, le temps de fonctionnement des installations et utilités ou encore les pannes.

Pour disposer d’un monitoring complet du bâtiment, l’installation de la GTB doit s’effectuer au niveau de l’alimentation électrique, de l’alimentation de secours, de l’éclairage, des circulations verticales, du chauffage et chaufferie, des plomberies, de la climatisation, de la ventilation, du dispositif de sécurité-incendie, etc. 

Mise en œuvre d’une GTB dans un bâtiment tertiaire

La mise en œuvre d’une GTB sur un bâtiment existant se fait en 8 étapes qui peuvent parfois présenter des limites ou des contraintes qu’il sera nécessaire de considérer durant toute la durée du projet :

  • Etape 1 : la rédaction d’un cahier des charges 

La rédaction d’un cahier des charges est nécessaire même si à ce stade il n’a pas vocation à contenir des choix techniques. Le document relève davantage d’un référentiel qui va déterminer la valeur de la future installation et fixe les lignes directrices des professionnels qui interviendront sur le projet : les sources d’énergie utilisées, les usages du bâtiment, le lieu d’implantation, les installations concernées, les opérateurs de la gestion technique, les services attendus, le cadre de l’efficacité énergétique, les évolutions des besoins envisagés. 

  • Étape 2 : établir les opportunités de mise en œuvre d’une GTB

Dans le cas d’une GTB existante, il peut être intéressant de recourir à un montage juridique comme le Contrat de Performance Energétique ou CPE. Dans le cas où le bâtiment ne dispose pas d’une gestion technique, il importe d’effectuer une étude préalable portant sur le coût global et l’impact sur les ressources humaines pour mesurer les incidences pour l’exploitation de l’outil. 

  • Etape 3 : l’analyse des coûts globaux de l’installation d’une GTB 

Le coût d'installation et d’exploitation d’une GTB est bien entendu un critère déterminant et doit tenir compte de tous les critères dont il dépend : le prix des composants, la pérennité du système, la fiabilité du matériel, l’accès à l’information sur le fonctionnement du système, le montant des contrats de maintenance, les coûts d'adaptation des programmes si ceux-ci sont modifiés, les conditions d’hébergement des données.

  • Etape 4 : former le personnel à l’installation d’une GTB 

L’installation de la GTB conduit forcément à la réorganisation des équipes techniques chargées de la gestion du bâtiment. Il faut en effet désigner une personne qui va assurer un suivi régulier des équipements raccordés à la GTB. Cette personne assurera par ailleurs l’interface avec les équipes internes en charge de la gestion et les équipes externes, si nécessaire. 

  • Etape 5 : prise en main et maintenance de la GTB 

Dans le cadre de la mise en œuvre d’une GTB dans un ou des bâtiments tertiaires, il importe de souscrire à un contrat de maintenance avec le fabricant pour la mise à jour des logiciels de supervision et avec un intégrateur pour réaliser des dépannages

  • Etape 6 : gérer efficacement les alarmes 

Il importe de bien évaluer les alarmes qui seront raccordées à la GTB au risque de noyer le gestionnaire de bâtiment d’informations inutiles ou sans importance. En effet, pour pouvoir identifier rapidement les pannes les plus importantes, il faut remonter exclusivement les informations utiles au gestionnaire

  • Etape 7 : bien définir les lots chauffage et les lots électricité de la GTB 

Il faudra bien déterminer les installations concernées par le lot chauffage et le lot électricité. C'est une mission qui relève de la maîtrise d'œuvre mais le maître d’ouvrage doit rester vigilant sur ce point

  • Etape 8 : réception du chantier de mise en place de la GTB 

A la réception de la GTB, il faut exiger la présence d'un bureau d’étude spécialisé en ingénierie qui sera en mesure d'échanger avec l’entreprise l’ayant installé. Sa mission principale sera de s’assurer que les raccordements ont tous été bien effectués et que les sondes sont au bon emplacement. 

Installer une GTB constitue un vrai levier de performance énergétique des bâtiments tertiaires. Une norme européenne sur l'impact de l’automatisation, de la régulation et de la gestion technique de la performance énergétique des bâtiments évalue les gains apportés par chaque système de GTB. Les gains potentiels sont plus importants quand il y a une durée d’occupation importante plutôt que dans un bâtiment où la durée d’occupation est faible ou imprévisible. En pratique, les gains constatés sont entre 10 et 30%.

Comment financer l’installation d’une GTB ?

Dans le cadre du dispositif des certificats d'économie d’énergie, il est possible de financer une partie de l’installation d’une GTB à l’aide des CEE. En effet, il existe une fiche d’opération standardisée qui fixe le cadre réglementaire de son financement. : BAT-TH-116 (Système de gestion technique du bâtiment pour le chauffage, l’eau chaude sanitaire, le refroidissement/climatisation, l’éclairage et les auxiliaires) 

Les conditions de délivrance des certificats d’économie d’énergie sont les suivantes : 

  • La mise en place est assurée par un professionnel 
  • La fiche concerne l’achat d’un système neuf de gestion technique du bâtiment, soit l’amélioration d’un système existant de gestion technique du bâtiment.
  • Le système de gestion technique du bâtiment acquis ou amélioré assure, par un système d’automatisation centralisé, les fonctions de régulation de classe B ou A (voir le détail ici
  • La preuve de la réalisation doit comporter des mentions obligatoires (voir le détail ici)

Cette fiche d’opération standardisée permet en outre de calculer le volume de CEE délivré. A partir de la fiche, il est possible de calculer l’économie d’énergie réalisée, en fonction de la durée de vie de la GTB, de l’usage du bâtiment, de sa zone géographique et de sa surface.

Gestionnaire de bâtiment ou installateurs, vous souhaitez être accompagnés dans le financement de la mise en œuvre d’une GTB ? N’hésitez pas à faire appel à notre bureau d’étude spécialisé en ingénierie et à notre équipe d’experts afin d’évaluer le potentiel de financement de la GTB à l’aide du dispositif des certificats d‘économie d’énergie.
No items found.

Votre contact

Yannick Labrot

Directeur Neutrali

En résumé

No items found.
Trouvez une autre offre